Tahirou Ouédraogo entame le montage de Thom Spécial
19 novembre 2014
Écrit par 

Tahirou Ouédraogo entame le montage de Thom

Clap de fin pour le deuxième long-métrage du réalisateur burkinabè Tahirou Tasseré Ouédraogo intitulé Thom. Maintenant débute le montage du film à Bila productions. 

Cris de joie et des acclamations nourries pour marquer la fin du tournage de Thom, deuxième long-métrage dans la filmographie de Tahirou Tasseré Ouédraogo. Des prises de vue qui ont démarré le 6 octobre pour se terminer le 8 novembre 2014 dans une gare de transport à Ouagadougou.

Lors du clap de fin, le réalisateur, le visage froissé par la fatigue, a exprimé sa joie d’avoir pu tourner dans un contexte sociopolitique difficile relatif à l’ d’insurrection populaire burkinabè. Dans sa nouvelle production, le frère cadet d’Idrissa Ouédraogo, le maestro du cinéma burkinabè, traite de mœurs à travers l’histoire d’un étudiant Thom (Franck Alain Bagré) et de son père (incarné par l’acteur tchadien, Youssouf Djaoro), tombés amoureux de la même fille, Jones, un rôle que Tahirou Tasséré Ouédraogo a confié à une jeune comédienne, Azata Soro. Par le biais de cette une guerre familiale, il fait aussi une peinture sociale marquée, entre autres, du chômage des jeunes, la drogue en milieu estudiantin.

La prochaine étape consiste, a-t-il dit, à faire le montage du film, prévu à Ouagadougou et à Paris. Son objectif est, a-t-il rappelé, d’être présent à plusieurs grandes manifestations cinématographiques notamment le FESPACO, le festival de Cannes, etc. Un objectif auquel veut contribuer Jean Roke Patoudem, responsable de Patoufilms, à travers la distribution de Thom, financé par l’Union européenne et l’Etat burkinabè, en Afrique et en Europe.



ACPFilms   orange   patou   UE    Groupe Etat ACP    Ministère de la Culture et du Tourisme

Partenaires Bila Productions

 
 

Conception & Réalisation | Net Africa Consult